POURQUOI Les gériatres à travers le monde font confiance a Inbody ?

La gériatrie :

La gériatrie désigne la spécialité médicale dédiée à l’étude et au traitement des maladies liées au vieillissement. Elle a pour principale objectif le maintien voir la restauration de l’autonomie des personnes âgées. 
 
Les conditions de vieillisse de la population algériennes sont très inquiétantes et souvent caractérisées par une forte présence des maladies chroniques et plus particulièrement le diabète et l’hypertension.

La gériatrie & InBody :

La composition corporelle à tendance à changer pendant les années. Le vieillissement du corps est souvent accompagné d’une perte de masse musculaire squelettique et une augmentation du taux de graisse viscérale et sous-cutanée. Un certain nombre de maladies sont aussi fréquentes chez les personnes âgées comme la sarcopénie , la malnutrition et les troubles sensoriels.

InBody aide les spécialistes de la gériatrie et les centres d’accueil pour personnes âgées à travers le monde à détecter les symptômes de vieillissement du corps a un stade précoce pour ralentir la perte d’autonimie au maximum.

Comment InBody vise à aider la population à mieux vieillir ?

En moins de 60 secondes, le test InBody fournit des mesures faciles à comprendre, précises et objectives pour évaluer la masse musculaire squelettique actuelle du patient et déterminer le risque de sarcopénie ou de fragilité.

Grâce aux technologies InBody, les professionnels du domaine de la gériatrie peuvent :

  • Détecter les critères révélateurs de fragilité accrue comme la cachexie et les troubles de l’équilibre grâce à notre analyse de la masse maigre par segment et masse musculaire squelettique.
  • Diagnostiquer le risque de mobilité réduite et quantifier la sévérité d’une sarcopénie grâce à notre indice de masse musculaire.
  • Mieux comprendre la composition corporelle du patient avant une chirurgie et réduire les risques de complications chirurgicales ou même recommander une augmentation de la masse musculaire avant des interventions chirurgicales spécifiques.
  • Surveiller la répartition des graisses viscérales et sous-cutanées pour diminuer le risque de maladies chroniques, comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète du type 2.
  • Suivre les déséquilibres hydriques liés à la perte de masse musculaire, à un œdème ou une inflammation
  • Juger l’efficacité et le dosage des anti-inflammatoires en se basant sur notre indice d’oedèmes (eau extracellulaire / eau corporelle totale) pour les cinq segments du corps.

L'INTERPRETATION DU BILAN Inbody s'adapte à tout type de patient

  • L'indice de la masse squelettique (IMS)
  • L'analyse Muscle-Graisse
  • Analyse du ratio EEC
  • La masse Musculaire Squelettique

En vieillissant, notre corps commence à perdre de la masse musculaire. Plus on adopte un comportement sédentaire, plus le taux de perte de la masse musculaire augmente, ce qui exacerbe le risque de blessure lié à l’âge. Cependant, il est difficile d’identifier et de suivre ces changements musculaires liés à l’âge et leur relation avec le risque de fragilité.

En mesurant avec précision la masse maigre pour chaque segment du corps, l’indice de muscle squelettique (IMS), on identifie facilement le risque de fragilité lié à la perte de la masse musculaire.

La sarcopénie et la fragilité entravent la population âgée, affectant la mortalité, la fonction cognitive et la qualité de vie. Alors que la population continue à vivre plus longtemps, la préservation de la masse maigre devient une partie intégrante du maintien de son indépendance et de sa qualité de vie. La perte de muscle dans les bras et les jambes est associée à une réduction de la mobilité, à un risque accru de chutes et de fragilité et à une durée d’hospitalisation prolongée. Les chutes et les fractures entraînent souvent un cycle de détérioration musculaire qui affecte négativement la fonction physique et l’indépendance du patient. À l’aide d’un outil non invasif permettant de suivre les modifications de la composition corporelle, les patients peuvent être placés sous surveillance étroite afin de minimiser la fonte musculaire et le risque d’altération de la mobilité. 

En outre, InBody fournit un test rapide et facile à réaliser qui permet de calculer l’indice de muscle squelettique (IMS). Ce marqueur est utile pour identifier une faible masse musculaire dans les appendices, ce qui augmente le risque de fragilité. La facilité d’exécution du test InBody donne plus de temps aux médecins pour travailler avec les patients et les éduquer sur les changements à adopter dans leur style de vie afin de prévenir la sarcopénie et la perte d’autonomie.

Le suivi des variations de poids est une mauvaise méthode pour surveiller le risque de maladie ou les modifications de l’état de santé avec le vieillissement. La sarcopénie augmente le comportement sédentaire chez les personnes âgées, augmentant ainsi le risque de prise de poids et d’obésité. Comme la masse musculaire continue à diminuer, les patients peuvent développer une obésité sarcopénique; Cependant, cela ne peut pas être détecté à l’aide de l’IMC car la perte de muscle peut être masquée par le gain de graisse.
InBody fournit des mesures précises de la composition corporelle, notamment de l’équilibre Muscle-Graisse, du pourcentage de graisse corporelle et la surface de graisse viscérale, permettant aux médecins de mieux suivre les changements physiologiques chez leurs patients à l’intérieur et à l’extérieur du cadre hospitalier. Cette analyse approfondie fournit un avantage pour l’identification des risques pour la santé et la prévention de la progression vers les maladies chroniques associées aux déséquilibres Muscle-Graisse.
.

En plus de l’équilibre Muscle-Graisse, il est important de surveiller la répartition des graisses. La graisse viscérale est la graisse située dans la région abdominale, entourant et protégeant les organes vitaux. Il est métaboliquement actif et son stockage accru de graisse viscérale a été associé à diverses maladies chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer. Grâce à une évaluation complète de la composition corporelle, y compris de la répartition de la masse musculaire et des graisses, les médecins peuvent suivre les changements physiologiques chez leurs patients et évaluer de manière appropriée les risques pour la santé qui en résultent aux fins de la prévention et d’une intervention plus précoce.

ÉVALUER SI LES CHANGEMENTS DANS LE RATIO EEC SONT LE RÉSULTAT D’UNE DIMINUTION DE LA MASSE MUSCULAIRE ET D’UNE FAIBLE QUANTITÉ D’EAU INTRACELLULAIRE

InBody fournit des mesures objectives et précises de l’eau corporelle permettant de détecter la rétention d’eau et de guider l’évaluation et le traitement du patient.

InBody distingue efficacement les compartiments hydriques intracellulaires (EIC; dans les tissus) et extracellulaires (EEC; dans le sang et les liquides interstitiels) qui comprennent l’eau totale du corps. Le ratio EEC ( EEC/ECT) peut être utilisé pour détecter les déséquilibres liquidiens résultant d’une perte de masse musculaire, d’une maladie ou de troubles métaboliques.

La fonte musculaire entraîne des pertes en eau du compartiment intracellulaire. Cette perte d’eau se produit souvent sans modification de l’eau extracellulaire, entraînant une augmentation de l’indice d’œdème. Ce déséquilibre hydrique peut avoir un impact négatif sur la fonction cardiaque et nuire à la santé. D’autre part, une augmentation de l’EEC/ECT peut également se produire indépendamment de la perte musculaire due à des conditions telles qu’une maladie métabolique, une insuffisance rénale et une insuffisance cardiaque. Comprendre la cause de l’augmentation du ratio EEC peut aider les professionnels de la santé à fournir des options de traitement guidées plus spécifiques à chaque patient et à réduire l’impact négatif sur le risque de maladie.

La masse musculaire joue un rôle essentiel dans la santé des patients avant, pendant et après la chirurgie. L’évaluation de la masse musculaire peut identifier le risque chirurgical, prévoir les complications péri-opératoires et identifier les changements indésirables consécutifs aux procédures chirurgicales.

Les patients qui subissent une intervention chirurgicale programmée ou non peuvent présenter un risque accru de problèmes de santé. En effet, les muscles jouent un rôle important dans la prévention de la résistance à l’insuline en réponse à une blessure ou à un stress. 

De plus, une faible masse musculaire a également été associée à des complications postopératoires, car le corps continue à utiliser les réserves de protéines pour accélérer la récupération. Le suivi de ces pertes dans le muscle peut aider à prévoir des interventions plus précoces et à favoriser un temps de récupération plus rapide tout en minimisant la perte musculaire au fil du temps.

Le test InBody peut identifier et suivre les déficiences musculaires ou la perte de masse musculaire pendant la période de récupération. En comprenant la composition corporelle du patient avant l’intervention, les professionnels de la santé peuvent réduire les risques de complications chirurgicales ou même recommander une augmentation de la masse musculaire avant des interventions chirurgicales spécifiques. Comprendre les modifications de la composition corporelle résultant de la chirurgie et de la récupération post-chirurgicale peut également aider à réduire le risque de résistance à l’insuline et à prévenir les pertes musculaires importantes entraînant une fragilité ou une perte d’immobilité.

Pourquoi la technologie inbody est unique ?

L’analyse d’impédance bioélectrique segmentaire directe par InBody (MSD-BIA) fournit une analyse approfondie de la composition corporelle et du profil hydrique d’un patient pour chaque segment du corps. MSD-BIA vous permet d’obtenir des mesures fiables et précises de la masse maigre et de la masse grasse pour chaque segment du corps: membre supérieur droit, membre supérieur gauche, tronc, membre inférieur droit, membre inférieur gauche.

Chaque poignée InBody contient deux électrodes de courant palmaire et une électrode de voltage. De même pour les semelles qui contiennent 4 électrodes ce qui fait un total de 8 électrodes. Cette conception améliore considérablement la facilité d’utilisation pour des tests successifs. De plus, les mesures commencent et se terminent toujours au même point – les poignets et les chevilles – ce qui garantit une reproductibilité optimale de 99%.

Grâce aux technologies InBody, nos appareils ne basent les mesures que sur l’impédance du patient et n’inclus pas de facteur comme l’âge, le sexe ou l’ethnicité de l’utilisateur. Ceci est un facteur important pour les gériatres, car les différentes personnes ne vieillissent pas aux mêmes rythmes. En ne se basant pas sur des données prédéfinies, les professionnels de la gériatrie savent que les données qu’ils obtiennent sont uniques à ce patient et n’effectuent pas de correction par rapport a son âge. Par conséquent, tous les changements dans la composition corporelle peuvent être analysés et liés à une cause précise.

En utilisant 6 fréquences différentes (1, 5, 50, 250, 500,1000 Khz) les appareils InBody sont capables de calculer l’eau intracellulaire et extracellulaire avec une haute précision. Les appareils de bio-impédance traditionnel avec une seule fréquence (50khz) ne permettent pas de mesurer l’eau intracellulaire avec précision car ils ne pénètrent pas toutes les membranes cellulaires.

4 Tech InBody 1

nos produits

Le médical

InBody S10

Le InBody S10 est conçu spécialement pour le milieu médical. La prise de mesure peut se faire debout, assis ou allongé, et sur des patients mobiles, immobiles ou amputés. Le InBody S10 utilise des électrodes amovibles pour identifier l'excès de liquide et évaluer la santé cellulaire des patients.

Le premium

InBody 770

Le InBody 770 est clairement l'analyseur de composition corporelle le plus avancé au monde. Son design et ses performances ont fait de lui l’impédancemètre le plus populaire de tous les temps.

Pour un projet InBody
ou plus d'informations ?

Contacter un spécialise InBody